Italie -Suède : victoire à l’Italienne

Le stadium de Toulouse prend une dominante jaune, celle des supporters suédois venus en masse.

L’Italie peut se qualifier directement en cas de victoire. Zlatan qui a évolué 8 ans dans le Calcio, est bien connu de la Squadra Azzurra. Buffon est un peu la bête noire du suédois qui lui a marqué un seul but dans sa carrière, lors de l’Euro 2004.

On s’endort au Stadium

Après 20 minutes de jeu, aucune des deux équipes ne s’est procurée d’occasions franches. Le rythme est assez lent. La suède n’a pas encore cadré un seul tir. Zlatan ne s’est distingué que par une tête au dessus et une belle ouverture qui ne donnera rien. Heureusement les supporters suédois font le spectacle dans les tribunes, sinon sur le terrain la partie est ennuyeuse. L’arbitre siffle la mi-temps. On attend beaucoup plus de la part des deux équipes. Les italiens ne veulent pas se livrer et la Suède n’impose pas de pressing et ne tente pas grand chose.

L’Italie se réveille… dans le temps additionnel

C’est le début de la second période, on espère que la suite soit beaucoup plus attrayante. L’Italie a montré de très belles choses contre la Belgique, ce n’est pas le cas pour l’instant face à la Suède. Celle-ci manque de percussion dans le jeu. Ibrahimovic est calme, très tolérant devant les déchets techniques de ses partenaires… on est loin du Zlatan du PSG . Il faut un but pour débloquer la situation, mais il tarde à venir. Isaksson se couche bien sur tous les centres italiens, il n’y a toujours pas de danger. Antonio Conte s’agite furieusement sur le bord du terrain, il fait entrer Zaza à la place de Pellè (60e). Il y a un peu de mieux côté italien mais le jeu reste trop lent pour déstabiliser l’équipe nordique. De Rossi récolte le premier carton jaune de la partie (69e) comme un symbole du manque d’engagement des deux formations. Enfin une action chaude devant le but ! Elle est à l’actif des jaunes mais Ibrahimovic placé seul au second poteau ne cadre pas, juste devant le but. Cela ne changera rien mais l’arbitre l’avait signalé en position de hors jeu (72e). Thiago Motta fait sa rentrée à la place de De Rossi transparent (74e). Il est imité un peu plus tard par Durmaz qui remplace Forsberg (79e). Superbe action de Giaccherini sur l’aile gauche qui repique au centre et enroule sa frappe, le centre trouve Parolo qui met le ballon sur la transversale (82e) ! Action individuelle d’Eder suite à une longue touche il s’infiltre au milieu de trois défenseurs suédois, décroche une frappe de l’intérieur de la surface, c’est le but italien (1-0 90e ) ! Buffon joue la montre , il est averti par l’arbitre. Les suédois poussent dans le temps additionnel, ils réclament un penalty sur une action confuse, il est logiquement refusé c’est la fin de la partie.

La Suède peut regretter sa passivité, elle n’a rien tenté et c’est fait punir par une Squaddra Azzura hyper réaliste. L’Italie prend la tête du classement Groupe E de l’Euro 2016 est se trouve d’ores et déjà qualifiée pour les 8ème.

 

Prochain rendez-vous pour l’Italie

Si l’accession aux 8èmes de Finale est acquise pour la Squadra Azzura, cette dernière aura l’occasion d’inscrire 3 points de plus à son compteur pour s’assurer un parcours moins ardu vers les 1/4 de finale de l’Euro 2016. Pour cela, il faudra s’imposer face à l’Irlande lors du prochain et dernier match du calendrier Euro 2016 du groupe E programmé le mercredi 22 juin 2016 dès 21h00 au Grand Stade de Lille. Afin d’aider les parieurs à placer leur mise sur cette rencontre, la rédaction propose de prendre connaissance du pronostic Italie-Irlande édité par nos confrères du site Foot-pronostic.

A propos de l'auteur Alain Festane

Alain Festane, Serial Blogeur, est auteur d'articles dédiés à l'actualité du football national et international. Alain Festane rédige notamment pour les sites : Actus-foot.fr, Euro2foot.com et bien d'autres sites... Passionnée par l’écriture et le football, Alain Festane est un professionnels freelance ayant également officié dans le milieu du magazine 4x4.

Suivez moi sur :